Recevez les offres d'emploi par emailEn savoir plus
Alertes 
 

Télésecrétariat

Phonemploi.com

 
Ce sont les professions libérales, médicales et paramédicales qui ont le plus recours aux télésecrétaires. Elles assurent la permanence téléphonique, la gestion d'agenda et la rédaction de mails. À première vue, il n'y a aucune différence avec le métier traditionnel de secrétaire, et pourtant...
La télésecrétaire ne travaille pas dans les bureaux d'un médecin ou d'un avocat, mais plutôt dans un centre d'appels. Elle ne travaille pas pour un employeur ou un cabinet d'associés, mais pour un call center qui, lui-même, est en contrat avec plusieurs dizaines de professionnels.


Principales missions :

    * Assure la réception des appels entrants (prise de rendez-vous, de messages, et des coordonnées de l'appelant).
    * Met à jour l'agenda.
    * Émet des appels sortants (confirmation de rendez-vous).
    * Informe la clientèle par mail, SMS ou fax..

Formation :

      Outre la formation de base (CAP, BEP ou BTS), une formation au télésecrétariat reste cependant indispensable. Ces formations peuvent être assurées par l'Association nationale pour le développement du télétravail (ANDT), les Groupements d'établissements publics locaux d'enseignement (Greta) ou les Associations nationales pour la formation professionnelle des adultes (AFPA).

Compétences professionnelles :


    * Sens de la rigueur et de l'organisation
    * Bonne maîtrise de l'outil informatique
    * Maîtrise parfaite des logiciels de gestion de planning et de rendez-vous
    * Capacité à fournir un accueil téléphonique personnalisé
    * Goût de la relation clientèle.
    * Bonne expression orale

 Profil :


    * Sérieux
    * Sens de l'écoute
    * Qualités d'organisation et de concentration
    * Disponibilité et courtoisie
    * Discipline

Salaire :

      Le salaire d'une télésecrétaire varie habituellement entre 1 200 et 1 500 euros nets par mois.

Évolution professionnelle :


Au sein d'un centre d'appels, une télésecrétaire pourra ensuite se voir promue en tant que régulatrice (gestion des appels urgents) ou superviseuse.

La parole aux professionnels :

Gaëlle André, télésecrétaire médicale

Comment avez-vous débuté dans le télésecrétariat médical ?



J'ai un parcours plutôt atypique. J'ai eu plusieurs expériences professionnelles en tant qu'agent administratif, opératrice de saisie, employée de poste. J'hésitais beaucoup. J'ai finalement suivi une formation avec l'AFPA en service client à distance et après quelques stages je me suis lancée dans le télésecrétariat.

Qu'appréciez-vous dans ce métier ?

Ce que j'apprécie, c'est le contact avec les gens, même si ce n'est que par téléphone. J'aime rendre service, renseigner les personnes. De plus, j'apprends tous les jours de nouveaux termes médicaux. J'améliore mes connaissances dans ce domaine et cela me plaît.

Quels pourraient être les inconvénients ?

Je travaille en horaires décalés et parfois les journées sont vraiment longues. Quelques fois, je travaille de 8h30 à 20h. De plus, il faut gérer par jour 300 appels et du 1er au dernier il faut toujours être le plus efficace possible. Un appel dure en moyenne 80 secondes, donc il faut être rapide, précis et toujours en alerte.

Pensez-vous que le métier de télésecrétaire est un métier où l'on puisse faire carrière ?

Sincèrement j'aime mon métier, mais je pense que c'est une profession qui peut être usante après de nombreuses années. Par contre, pour une jeune diplômée, c'est une occasion idéale de se faire la main et d'apprendre son métier sur le terrain.


Dernière mise à jour: 01/09/2009 - 10:48 AM