Recevez les offres d'emploi par emailEn savoir plus
Alertes 
 

Téléconseiller / Téléopérateur

Phonemploi.com

 
Comme son nom l'indique, le Téléopérateur ou Téléconseiller,  fournit par téléphone des informations à son interlocuteur, sous forme de propositions commerciales ou de simples conseils. Il entretient une relation privilégiée avec les clients afin de les fidéliser et d'offrir la meilleure image de son entreprise.
Il peut d'ailleurs, sur certaines interventions, faire l'objet d'écoute de la part de superviseurs, afin de garantir la qualité du travail en cours et le respect des règles édictées en interne.


Principales missions

    * Réception et émission des appels
    * Prise de renseignements
    * Analyse des données
    * Résolution des problèmes
    * Remplissage de questionnaires de satisfaction
    * Proposition commerciale
    * Vente
    * Prospection

Dans une grande entreprise, une même personne peut occuper deux postes distincts : l'un pour les appels entrants, l'autre pour les appels sortants.

Formation

    * Ce métier est généralement accessible à partir du niveau bac, un bac + 2 peut être demandé.
    * Les employeurs sont à la recherche de profils plus spécifiques sur certaines missions.

Compétences professionnelles

    * Bonne maîtrise du français, principalement parlé
    * Anglais parfois demandé
    * Connaissance des produits proposés par l'entreprise
    * Maîtrise des principaux outils informatiques

Profil

    * Bonne élocution
    * Maîtrise de soi
    * Goût pour le contact
    * Persuasion
    * Ecoute active
    * Bonne organisation
    * Gestion du stress
    * Ponctualité

Salaire

Les salaires des téléopérateurs/téléconseillers peuvent varier de 13 à 25 K€ selon leur expérience et leur localisation, auxquels s'ajoutent parfois des primes.

Évolution professionnelle

Le téléopérateur/téléconseiller peut évoluer vers un poste de superviseur ou devenir téléconseiller sur des produits plus complexes. Cette expérience est aussi appréciée dans les postes de service à la clientèle comme le commerce ou l'hôtellerie-restauration.

La parole aux professionnels

Laurent Bougouin, téléopérateur


Laurent Bougouin travaille dans la même entreprise depuis 12 ans. Même s'il a aussi animé des formations, c'est en tant que téléopérateur qu'il y opère depuis ses débuts.

Quel a été votre parcours ?

J'ai deux passions, le dessin et la musique, qui ne m'ont jamais permis de véritablement gagner ma vie. C'est la raison pour laquelle je me suis tourné vers l'intérim. De la manutention au bâtiment, en passant par la préparation et l'installation pour le Salon de l'Auto, j'ai tâté de tout. J'ai ensuite voulu reprendre ma règle et mon crayon, mais le métier avait évolué : la PAO était apparue. J'ai quand même été guitariste pendant cinq ans à mi-temps, mais j'ai arrêté pour me consacrer entièrement à ma profession actuelle. Cela fait douze ans maintenant que j'œuvre au sein d'Acticall, et depuis 2005 sur le site de Roissy-Villepinte.

Est-il facile de trouver du travail dans votre branche ?

Si quelqu'un souhaite vraiment intégrer cette filière, il peut y arriver. Les sociétés sont plus attirées par des gens motivés et capables d'accepter, au départ, un salaire équivalent au SMIC. Il faut également être flexible sur les horaires. J'ai obtenu mon affectation il y a un an et demi car mon planning était incompatible avec une vie familiale. De nombreux groupes ont adopté le système de la « carotte », des primes sont ainsi octroyées aux employés les plus assidus.

Comment vous voyez-vous dans cinq ans ?

J'ai un projet en tête qui n'est pas encore abouti. Je ne me vois en tout cas plus du tout dans la même filière, ni dans la même région. J'ai 40 ans et il est encore temps de changer de cap car, après la cinquantaine, cela me semble plus compliqué.


Dernière mise à jour: 01/09/2009 - 12:13 PM