La région Lilloise : « Capitale européenne de la VAD »

Phonemploi.com

 
Qu'elle soit Business to Business, Business to Consumer, par téléphone, sur catalogue ou sur internet, la Vente à Distance (VAD) ou anciennement Vente par Correspondance (VPC) a su conquérir ses parts de marché pour devenir un secteur majeur du commerce.
Région historique de la VAD, la métropole Lilloise est reconnue à l'échelle européenne comme la capitale de la Vente par Correspondance.


Pionnière dès 1928 avec l'édition du premier catalogue La Redoute, la région Nord-Pas de Calais constitue toujours aujourd'hui la région française de référence pour l'activité de Vente à Distance. En 2006, l'activité VAD de la métropole lilloise représente 65% de l'activité française et 15% de l'activité européenne. Forte de 6,8 milliards de chiffre d'affaires en 2007, la Vente par Correspondance a su tirer parti de sa localisation au carrefour de l'Europe mais aussi de son histoire. « Si la région lilloise est aujourd'hui la capitale française et européenne de la Vente à Distance, ce n'est pas uniquement du fait de son positionnement géographique ou du dynamisme économique. Cette situation est en fait héritée du début du 20ème siècle. Alors que le commerce du textile commence à décliner, les grandes entreprises ont commencé à développer l'activité de Vente à Distance pour soutenir leur métier. Voilà comment sont nés dans les années soixante de grands noms tels que la Redoute ou les Trois Suisses. », explique Claire Leisbleiz de la direction prospection et projet de l'APIM (Agence pour la Promotion Internationale de la Métropole Lilloise).

Boostée par l'essor du commerce en ligne, le Nord-Pas de Calais compte 900 entreprises spécialisées dans la Vente par Correspondance pour la plupart réparties sur les secteurs du conseil, de l'édition et de l'informatique.
En 2006 selon une enquête de la FEVAD (Fédération du E-commerce et de la Vente à Distance), la VAD représentait près de 80 000 emplois dans la région de Lille. Axée sur les métiers du marketing direct, de la logistique et de la gestion, la VAD recrute principalement dans l'informatique, la logistique et les call-centers.

Avec une augmentation de 61% des recrutements en cinq ans, l'avenir de la VAD en région Lilloise semble tout aussi favorable aux embauches. Ainsi, dans les années à venir ce sont surtout les entreprises de e-commerce qui vont recruter avec une prévision de d'augmentation de 30% de leur activité. Les métiers du Call-center auront également le vent en poupe avec des intentions d'embauche avoisinant les 10 %. « En région lilloise les métiers du call-center sont très bien considérés et créent de nombreux emplois. Des personnes parfois peu qualifiées trouvent dans les centres d'appels de vrais métiers dans lesquels ils peuvent évoluer. Nous constatons même que ces postes sont parfois occupés dans une même famille sur plusieurs générations », ajoute Claire Leisbleiz.

Fortement soutenue par les institutions de la région lilloise, l'activité VAD en région Nord-Pas de Calais a encore de beaux jours devant elle. Le programme MOVE par exemple, qui est appuyé entre autres par la Chambre de Commerce et d'Industrie et le Conseil Régional, apporte un soutien aux PME-PMI souhaitant développer une activité de VAD. « Chaque année nous pouvons estimer qu'une trentaine de nouvelles entreprises spécialisées dans la VAD viennent s'implanter en région Nord-Pas de Calais », précise Claire Leisbleiz. Les candidats ont donc tout intérêt à rester à l'écoute du marché de l'emploi dans la région...

 
Pour aller plus loin :

·         L'économie Lilloise sur Wikipédia
·         Le site de la FEVAD
·         Le site de l'APIM
·         La Chambre de commerce et d'Industrie de la région Lilloise 


Dernière mise à jour: 31/08/2009 - 12:11 PM