Spécial Journée de la femme : L'emploi des femmes dans le secteur des centres d'appel et du télé-service

Phonemploi

Alors que des inégalités entre les sexes peuvent persister dans certains secteurs d'activité, celui des centres d'appel et du télé-service semble peu touché.


Selon une enquête de l'Insee de 2008, 48,8 % des personnes travaillant dans le secteur des services (aux particuliers et aux entreprises) sont des femmes. La parité semble donc de mise dans cette large catégorie de métiers d'où sont issues les professions des centres d'appel et du télé-service. « D'une façon générale, c'est effectivement ce que nous constatons, même si en regardant un peu plus dans le détail, les métiers du conseil et de la réception des appels sont plus féminisés que ceux concernant le développement commercial, où les hommes restent majoritaires », note Myriam Martin, responsable de division télé-service chez Hays, qui s'empresse d'ajouter qu'il n'y a « aucun élément de discrimination à l'embauche » et que « si les candidates pour les postes commerciaux sont moins nombreuses que les hommes, elles sont souvent prisées par les entreprises, car elles ont la réputation d'être fiables et stables ».

Au téléphone ou dans une négociation client, hommes et femmes sont égaux, certainement plus que dans les métiers de l'industrie, où l'inégalité entre les sexes reste encore aujourd'hui très important (seulement 29 % de femmes dans l'industrie d'après la même enquête). Quant à la question salariale, ce secteur d'activité serait aussi épargné par les discriminations du fait de son barème de rémunération. « Tout est transparent, explique Myriam Martin, la grille est basée sur un salaire fixe et des commissions au résultat ; ce sont eux les seuls juges, il n'y a aucun moyen pour les entreprises de léser certains de leurs employés selon des critères de sexe ou autre ».

Régis Delanoë


Dernière mise à jour: 04/03/2011 - 11:00 AM